Bleu Spa

Alors que la place est blanche, le ciel gris, le vent violent, je vous mets du bleu de spa. Celui des bouteilles et des cures de jouvence. A guetter les éclaircies, il arrive qu’on soit surpris de voir la vie qui défile sans crier gare. La mienne se résume trop souvent à des trains. Celui-là était incertain, comme une période romaine qui s’achève, comme une page qui se décolle. Comme la fin d’une histoire qui marque aussi un nouveau départ. Celui-là était chaotique, comme un samedi, avec changement dans une station à l’abandon, sans indication. Un quai sans nom, une voie unique, un escalier, un couloir, un cauchemar. Après, le tortillard, qui arrive d’Aachen tout seul comme un grand avec deux voitures, nous conduit vers la perle des Ardennes. Tout un poème. Sur la place grande, Souchon rame, rameurs, ramez. Même le bleu pique aux yeux.

SapinSpa.jpg

C’est la fin du sapin !

bleuquimonte.png

Funiculaire qui monte, qui monte…

MoulindeSpa.jpeg

Moulin qui n’est pas de Daudet

Dans les bains, se baigner. Se détendre, se relaxer, se reposer. Tourbillonner. Et puis discuter. J’aime bien ces moments volés, qu’ils soient mouillés ou apaisés. L’amitié retrouvée, la complicité renouvelée. Le temps en suspens. Les jours qui s’étendent. Vivement le printemps. Faudra-t-il encore longtemps nager à contre-temps ? Depuis que l’apprentie japonaise est revenue, elle fait du chinois. Depuis que l’apprenti architecte est arrivé, il fait des dessins. Et moi, je fais des plans sur la comète !

FullSizeRender-1.jpg

Cadeaux du Japon

Advertisements

One thought on “Bleu Spa

Comments are closed.